A-qua de 9 : N°7 décembre 2017


logo

Encore un automne super occupé à Bréhoulou !

Installation de tables ostréicoles à la Forêt Fouesnant.
Nos Seconde aqua pataugent avec un bonheur évident dans la vase...

01_glissades

Mais c'est pour la bonne cause ! Jusque là, on faisait nos TP chez un producteur du coin. Maintenant, on a notre propre parc d'élevage... Sûr, on a l'air de préparer le terrain pour une pub pour de la lessive. En fait, on aboutit à de belles rangées d'insectes métalliques, les tables.

02_tables

Car imaginez-vous que les huîtres, elles, n'aiment pas trop s'envaser, ces petites délicates. Encore un mois, et des sacs de maille en plastiques, les poches, seront agrafés sur les tables, avec dedans des coquillages gros comme des noix. La bouche (la coquille) grande ouverte dès qu'arrive la marée, les huîtres piègent (schlurpp!) le plancton (petites algues microscopiques) et gonflent au fil des mois grâce à toute cette bonne nourriture.

L'an prochain, après avoir vu ce que donne ce premier essai, le prof d'aquaculture marine, Yann RIOCHE, compte bien tout redémarrer avec des bébés huîtres, les naissains. Et on va tout tester : densité, origine... On va devenir des vrais pros !

En tout cas, chaque virée sera une bonne occasion de glisser sans se faire engueuler sur cette bonne vase bien molle.

Les hirondelles sont revenues !

Mais non, je blague. En fait, ce sont nos anciens étudiants de BTS aqua qui sont trop, trop fiers de revenir raconter aux jeunes ce qu'ils ont fait. Il y en a un, Antoine LE CORRE, qui est mareyeur au Guilvinec (il achète, découpe, revend les produits de la pêche), et l'autre, Sylvain BRUN, est responsable d'une ferme d'huîtres perlières à Bali (Indonésie). Si, si... ces coquillages qui sont à l'origine des colliers de perles qu'on voit dans la vitrine des bijoutiers. Classe, non ? Quand on vous disait que l'aquaculture mène à tout - qu'on en sorte ou non ! (L'amphi, c'est le nôtre)

03_intervention_amphi

Les TS2 n'ont pas voulu laisser les Term bac pro partir en Irlande sans eux.

Sûr qu'ils étaient jaloux, tu penses. Alors c'est une grosse caravane de Bréhouliens qui est partie sur les routes étroites et cahoteuses, découvrir la bouffe (beuh...), le climat local (comme chez nous, il fait beau plusieurs fois par jour), et surtout les ormeaux, les filières de moules, leshuîtres, tout ça, tout ça, yeah. (dans le tube, il y a les cannes à pêche, qu'est-ce que vous croyez ? Ils perdent pas le nord, nos élèves)

04_arrive_en_irlande

Devinez quoi ? C'est des naissains d'ormeaux. Ça paie pas encore de mine... Faudra des ANNÉES pour que ça pousse. Faut pas être pressé...

05_ormeaux

On a rapatrié les TS2 au bout d'une semaine, (en fait, je crois qu'ils en avaient assez de faire la cuisine - si on peut parler de « cuisine »)...

06_cuisine

Mais les Terminale, eux, ils sont restés plusieurs semaines bosser là-bas grâce aux fonds du programme européen Erasmus +.

07_visite_entreprise_irlandaise

Ça fait des CV classe pour trouver de l'embauche plus tard. Sûr, ça paie pas un Quatre étoiles, m'enfin, ils ont l'air plutôt contents, non ?

08_caravane_irlandaise

Et imaginez qu'ils décident de retourner là-bas aprèsle bac. Ça gagne bien là-bas, figurez-vous. C'est peut-être pas Bali, m'enfin... Y'a toujours la Guiness et la chaleur des pubs les jours où il pleut trop...

Enfin, là, il ne pleut pas et tout le monde a le sourire :

09_barque

Du coup, pour fêter l'anniversaire du programme Erasmus, on a fait un hall d'aéroport et invité les classes à entendre les expériences des grands voyageurs.Visiblement, ça a donné des envies d'ailleurs à certains !

10_Erasmus

Faut dire que les hôtesses avaient le sourire...

11_Les_filles_Erasmus

La pêche au trésor, chez nous, c'est tous les automnes. Et c'était plutôt stylé, cette année !

Après l'été, c'est le moment de pêcher les étangs des koïs et des carassins. Imaginez, sous la surface de cette eau trouble on voit vraiment rien. On a bien mis du poisson au printemps, mais qu'est-ce qui a vraiment poussé ? Alors, quand les Première Bac pro ont sorti les épuisettes, ça faisait un peu haricots sauteurs dans les estomacs. R'gardez le travail...

12_peche_kois

Et le résultat !

13_tri_kois14_grandes_kois

Allez, bavez pas comme ça sur votre ordi (ou votre smartphone, ou votre tablette). Si vous en voulez une, ou deux, ou dix, z'avez qu'à venir les acheter. Ou mieux ! Venir apprendre à en produire. Y'a de la place en Seconde Pro comme en BTS... Faut juste être motivé (et pas avoir peur de se mouiller).

L'expé, ça redémarre avec les TS1, tous les jeudis !

Bé ouais, chaque année c'est comme ça, on fait pas semblant. Les élèves testent par groupes des protocoles de recherche en vraie grandeur. Par exemple, on teste des aliments pour truites de chez Le Gouessant. Un partenariat qui prend pas l'eau. (Ouais, je sais, c'était facile...). La photo, c'est un autre test, sur les koïs.

15_test

Les étudiants en stage au Centre Technique Aquacole

Pour découvrir le métier et apprendre les bons gestes, rien de tel que les stages en immersion. Chaque étudiant en 1ère année de BTS Aquaculture a ainsi la chance de participer aux travaux du CTA pendant une semaine et d'être formé par Christophe. Puis ce sera le tour des Première... Pêche, tri, vente, alimentation.... Y'en a pour tous les goûts. L'occasion de tout tester !

Pisciculture ou ostréiculture ?

Pour étudier ces deux modes de production, les étudiants de BTS1 Aqua ont rencontré en novembre deux producteurs : Guillaume Le Marrec, conchyliculteur (palourde, huître et coque) puis Sylvain Lespagnol, producteur de truite Bio. Tous deux sont des anciens de chez nous ! Les étudiants ont pu les interroger sur les particularités de leur production, de leur environnement, de leur métier. Deux rencontres riches d'enseignements.

À la découverte du bassin versant

Fin septembre, pendant 3 jours, les étudiants de BTS1 Aqua ont étudié la notion de bassin versant sous tous ses aspects : biologie de l'eau et de son écosystème, paramètres physico-chimiques, impact de l'entretien des bords du cours d'eau sur la rivière et la production. Les pieds dans l'eau... Bref, le bonheur.


Encore plein d'événements déjà à l'horizon. Mais ça vous fera du bien d'attendre le prochain numéro pour tout savoir, mais si, mais si...

 

Accès EducHorus

logo

logo_centenaire